Bagan et ses pagodeuh

Pour arriver à Bagan depuis le lac Inle nous avons pris le bus de nuit. Une fois n’est pas coutume nous avons encore eu un accident. Bon cette fois ci rien de méchant, juste un accrochage avec une voiture qui se retrouve avec un rétroviseur en moins et quelques rayures. Il aura quand même fallu 4h pour qu’ils se mettent d’accord sur le constat et la déposition au poste de police. Nous arrivons donc à Nyang-U à 7h00 du matin au lieu de 3h00.

Une recherche de logement compliquée

Après 12h de bus, on prend notre courage à deux mains pour trouver une chambre rapidement. Sachant qu’il y avait énormément de logements ici nous n’avions pas réservé. On commence par faire une, deux, trois, cinq, dix guest-houses et tout est complet !! On est juste en train d’halluciner. On va même voir les gros hôtels et là on trouve une chambre… oui mais à 190$ la nuit non merci ! Quand on vous dit qu’on a fait tous les hôtels de la ville, on ne ment pas ! Après trois heures de recherches on change de plan, on prend un song-teo direction New Bagan, une ville un peu plus loin. Arrivés sur place les premières guesthouses sont aussi pleines mais on arrive quand même à trouver quelque chose vers midi. Nous apprendrons plus tard que nous sommes arrivés le weekend de l’indépendance et donc que beaucoup d’hébergements étaient réservés par les locaux qui profitaient de leur jour férié.

Visite de Bagan

Le site est partagé entre trois villes : Old Bagan qui est le centre historique, Nyaung-U à l’est et New Bagan au sud. Après avoir récupéré la carte du site de Bagan, on se met d’accord pour visiter le site sur trois jours : Le premier jour est consacré au nord du site entre Nyaung-U et Old Bagan, le deuxième jour est réservé pour la partie entre Old Bagan et New Bagan, et le troisième jour pour tout ce qui se trouve au nord-est de New Bagan.

On a d’abord loué un scooter électrique pour la première journée (électrique car les touristes ici non pas le droit de conduire un scooter à essence) et des vélos pour les deux autres jours.

On ne vous fera pas le détail de ces trois journées de visites mais dans l’ensemble :

  • nous avons aimé nous balader dans les chemins de terres entre chaque pagode,
  • l’étendue et la grandeur du site nous a vraiment impressionné (on se dit que ça devait vraiment être quelque chose d’énorme à l’époque),
  • on était au taqué pour trouver les pagodes les plus grosses et celles où on pouvait monter dessus,
  • on s’éclatait à vouloir monter toujours plus haut, quitte à passer par des chemins très biscornus et emprunter des escaliers douteux,
  • on n’a même pas essayé de compter combien il y avait de pagodes tellement on en voyait dans tous les sens,
  • on cherchait les coins sans touristes (sans conteste le coin au nord est de New Bagan),
  • on admirait l’architecture de chaque pagode,
  • on imaginait la vie des gens autrefois dans cette cité sacrée.

Le dernier jour, nous avons été nous promener dans la campagne environnante de New Bagan, où nous avons fait de jolies rencontres. Nous avons aussi visiter la lacquerie « Bagan House » où nous avons pu avoir des explications sur la fabrication.

Bref, on a aimé Bagan ! Il faut cependant avouer qu’au bout de deux jours ça commence a être un peu redondant et au bout de trois, les pagodes on n’en peut carrément plus !

Levé & couché de soleil

Parce que Bagan est un site qui s’apprécie principalement au levé et au couché de soleil nous en avons fait 4 au total. Le soir, le soleil se couche de l’autre côté de la rivière, derrière les montagnes. Comme on était en hiver, le soleil était moins « puissant » donc la lumière diminuait vite et n’avait pas vraiment le temps de se refléter sur les monuments. Cependant le spectacle était vraiment joli. Juste un truc : ne cherchez pas une pagode où vous pourrez être seul pour admirer le couché de soleil… ça n’existe pas ! Vous aurez des gens sur absolument chaque pagode où il est possible de monter ! Et une fois sur la pagode ne vous retournez pas vous risquez d’avoir peur des centaines de personnes derrière vous qui regardent dans la même direction !

Pour le levé de soleil, c’est une toute autre histoire. Déjà il faut se lever à 5h du matin (le premier matin, Anne n’a pas réussi à se lever, Martin y est donc allé seul !), faire la route (en vélo pour nous) dans le noir, attendre 1 bonne heure sur la pagode pieds nus (ça caille !) et enfin admirer Mr Soleil qui montre le bout de son nez. La particularité de Bagan c’est que chaque matin une vingtaine de montgolfières survolent le site pendant environ 40 min. La lumière du soleil, la brume du matin, les montgolfières et les oiseaux forment un spectacle magnifique à voir et à revoir.