Hpa-An, un petit bout de paradis

Une fois les formalités douanières faites, nous partons à la recherche d’un transport pour rejoindre Hpa-An. On croise quelques rabatteurs que l’on refuse gentiment. On se rend vite compte que peu de personne parle anglais et qu’on a du mal à se faire comprendre avec la fatigue qui commence à se faire sentir.

On choisit donc de prendre un taxi que le rabatteur nous avait proposé, nous voilà partis pour environ 2h de route. La route étant remplie de nids de poule, le trajet fut très mouvementé surtout avec un chauffeur qui roulait un peu vite à notre goût ! Une fois arrivés à bon port, on cherche une guest-house afin de s’y reposer. L’après-midi on fait quelques recherches sur les lieux à voir, l’auberge organise des tours en tuktuk mais nous choisirons le scooter pour être libre de nos choix. Nous voilà prêt pour le lendemain.

Escapade dans les alentours de Hpa-An

Clé du scooter en main, une première chose nous tilt : le gérant ouvre le coffre et nous montre trois chambres à air que l’on peut utiliser en cas de crevaison, ça annonce la couleur ! Nous voilà partis pour une journée bien remplie sous le soleil.

Grotte de Kawt Ka Thuang

A peine sortis de la ville de Hpa-An, nous nous arrêtons à une première grotte. Il y a une énorme statue de serpent d’une vingtaine de mètres tout le long du chemin qui mène à la grotte. Sur le côté, il y a un petit temple très coloré et dans la grotte des bouddhas. Devant la grotte, il y a tout une série de statues de moines alignées le long de la route, ça donne une jolie perspective et ça se continue à n’en plus finir. La musique résonne dans la grotte, il n’y a pas grand monde donc on profite de la découverte.

Le jardin de Lumbini

En continuant la route, on arrive au pied du mont Zwe Ga Bin, où se trouve le jardin de Lumbini. C’est une sorte de champ qui compte plus de 500 bouddhas identiques. La nature a reprit ses droits depuis un moment, certains bouddhas sont plus amochés que d’autres mais l’endroit est sympa et c’est assez marrant de voir autant de statues alignées.

Quelques kilomètres plus loin, ce qui devait arriver arriva : nous avons crevé ! Pas de problème on gère la situation maintenant ! Les birmans nous indiquent tout de suite un garage qui n’est pas très loin (on a quand même de la chance à chaque fois on a un garage à proximité !) et en moins de 30 minutes notre roue a été remplacée. L’occasion de faire une distribution de bonbons aux enfants du garagistes !

La grotte de Saddan

Le chemin jusqu’à la grotte de Saddan est vraiment sympa. On traverse des petits villages où les enfants nous appellent dans tous les sens et où il faut parfois les chercher pour leur faire coucou ! On sens vraiment que le tourisme de masse n’est pas encore arrivé ici et ça fait du bien !

La nature est également magnifique, il y a des rizières vertes à tomber par terre de chaque côté, les montagnes au loin et un ciel bleu sans un seul nuage. C’est vraiment magnifique, on est tombé sous le charme !

L’entrée de la grotte est payante mais il parait que ça vaut le coup et c’est vraiment pas très cher. On commence la visite par des bouddhas comme toujours. Plusieurs statues s’enchaînent ainsi qu’un bouddha couché avant de rejoindre le chemin qui s’enfonce dans la grotte. La traversée à pieds nus (temple oblige) n’est pas très agréable étant donné qu’on marche sur des tas de crottes de chauves souris. Nous traversons la grotte sur une centaine de mètres, certaines stalagtiques sont assez impressionnantes. Quand on arrive au bout, la grotte fait une petite ouverture qui donne directement sur une vue sublime.

Une fois sortis de la grotte, on avait le choix entre reprendre le même chemin pour revenir à l’entrée ou alors prendre un bateau qui nous ramène près de l’entrée par un autre chemin. Nous avons opté pour cette dernière option et nous n’avons pas regretté une seule seconde ! C’était 20 minutes d’émerveillement face à la beauté du paysage et de la sérénité qui y régnait. C’est réellement un coup-de-cœur que nous avons eu !

Le monastère de Kyauk Kalap

A peine remis de nos émotions, nous partons vers le monastère de Kyauk Kalap. Il a la particularité d’être perché en haut d’un rocher karstique situé au milieu d’un lac artificiel. Nous ne sommes pas resté longtemps car au final, on y a vite fait le tour.

La grotte de Yathe byan

C’est une grotte qui se situe avant la grotte de Kaw Goone. Martin y est allé seul car il y avait trop de singes pour Sylvie qui en a la phobie depuis la Thaïlande. Après avoir monté quelques marches, on retrouve encore et toujours nos bouddhas mais cette fois-ci on a une vue panoramique assez jolie, surtout quand le soleil commence à se coucher. Il y a juste deux lacs artificiels en travaux en bas, on ne sait pas trop à quoi c’est destiné mais pour le moment ça fait très « brut » de décor.

La grotte aux chauves souris

Avant de rentrer dans le temple, nous nous sommes un peu balader dans les rues du petit village. On y a rencontré un petit garçon qui jouait avec ses frères et sœurs dans un chemin. Un vrai petit clown ! Il nous a fait prendre plein de photos de tout le monde et adorait faire des grimaces, il nous a bien fait rire !

Nous sommes arrivés sur les lieux vers 17h00. L’heure idéal pour observer le paysage avec la lumière du couché de soleil, encore une fois c’était magnifique ! Le mélange des couleurs ainsi que l’atmosphère est exceptionnel. Une fois le soleil couché, vers 17h30 les chauves souris commencent à sortir d’une petite grotte dans la montagne et là il y en a des milliers et des milliers pendant plus d’une demie-heure. Il y en a tellement que ça forme un couloir avec des nuages noirs dans le ciel. Un joli spectacle pour conclure cette magnifique journée !

En résumé :

Ce fut une des plus belle journée depuis que nous avons quitté la France. Entre la diversité des paysages, le sourire des birmans et la quiétude des lieux, on en a prit plein les yeux et on ne vous le cache pas cette région de Hpa-An est pour le moment notre coup-de-cœur de l’Asie !