Partir en voyage en Malaisie

La Malaisie était un pays étape pour nous, une porte de sortie après le Sri Lanka et un moyen d’accéder au sud de la Thaïlande. Nous y sommes restés 13 jours mais au final, on aurai aimé rester plus longtemps pour aller du côté de la Malaisie Orientale et pourquoi pas passer par Singapour. Une raison pour revenir une prochaine fois.

A savoir sur la Malaisie

  • Seul 1 habitant sur 2 est d’origine malaise, les autres sont d’origine chinoise, indienne ou hindou.
  • Il y a énormément de restaurants chinois partout et ils sont tous très populaires.
  • Contrairement au Sri Lanka, il y a beaucoup plus d’odeurs de nourriture.
  • Il y a tellement de chinois qu’on ne savait même pas s’ils parlent entre eux chinois ou malais !
  • Dans les boulangeries si vous demandez un verre d’eau, ils vous ramèneront un verre d’eau chaude. N’attendez pas après un sachet de thé vous n’en aurez pas !
  • Les transports sont très développés ici. Les métros sont propres et silencieux et les tickets sont en fait des jetons, un peu comme des jetons d’auto-tamponneuse à la foire !
  • Amateurs de burgers, n’ayez crainte ! Vous trouverez votre bonheur en Malaisie ! En effet, les KFC sont partout mais vraiment partout et il y a aussi quelques Macdo. Ne vous attendez pas à un grand choix cependant, en général il y a 2 ou 3 burgers et le reste c’est des plats de riz.
  • La durée d’un voyage sur mesure en Malaisie dépend bien entendu de ce que l’on souhaite y voir et y faire, mais aussi bien sûr du budget que l’on souhaite y consacrer.

Que manger en Malaisie ?

Honnêtement on a un peu de mal à répondre à cette question ! On n’aime pas trop la nourriture chinoise, à chaque fois qu’on a essayé on a été déçus : on n’avait jamais ce qu’on avait demandé, on avait trois fois rien dans l’assiette, on ne sait jamais ce qu’il y a dedans (faut avouer qu’ils mangent quand même des trucs bizarre des fois !) et les chinois ne sont pas très sympas dans les restaurants. On n’a jamais vraiment trouver de restaurants typiques malaisiens mais on a quand même goûté quelques trucs pas trop mauvais. Du coup qu’est ce qu’on a mangé ? La plupart du temps, des plats européens : des pâtes bolo, des burgers, des frites, des hot-dogs, un peu de riz quand même, des glaces et des gaufres. Pas de quoi perdre des kilos en tout cas !

Où dormir en Malaisie ?

Dans les grandes villes ou dans les coins touristiques, il n’y a aucun problème pour trouver un hébergement. Les prix sont assez variables, d’un endroit à un autre alors ne vous arrêtez pas à la première auberge venue. La chambre la plus chère que nous ayons payée est à Kuala Lumpur (55 RM soit environ 12€) et la moins chère à Penang (30 RM soit 6,4€). On n’a jamais été déçus, à chaque fois on est tombé sur des chambres propres avec un équipement correct sauf une à Ipoh qui était juste derrière un restaurant chinois.

Comment se déplacer en Malaisie ?

A KL vous pourrez facilement utiliser le métro, les prix varient selon l’endroit où vous vous rendez. Pour les grandes distances, il y a des bus « VIP » que vous pouvez prendre au départ des stations de bus.

Pour rejoindre les îles, il y a des ferrys avec des départs fréquents. Comptez 18RM pour rejoindre Langkawi à partir de Kuala Perlis et 30RM pour rejoindre Satun (Thaïlande) depuis Langkawi.

Il n’y a pas de tuktuk comme nous avons connus au Sri Lanka, ici c’est beaucoup de taxi. Pour la location de scooter sur Langkawi, on a payé 28RM pour 12 heures + 15RM d’assurance. L’essence ne coûte vraiment rien !

Nos impressions sur la Malaisie

Nous avons apprécié la Malaisie dans un premier temps parce qu’on revenait dans un pays moderne. Ça nous a fait du bien de revenir dans un pays où les civilisations et cultures se mélangent, et puis on a énormément apprécié le fait de ne plus être interpellé sans cesse dans la rue, on pouvait se fondre dans la masse sans être repérés et ça c’était top ! Les paysages en Malaisie sont variés et même si on a eu de la pluie au moins une fois par jour, on en a bien profité. Là où ça nous a un peu plus déplu, c’est d’avoir parfois vraiment l’impression d’être en Chine, on n’a pas le sentiment d’avoir découvert l’identité propre du pays et des malaisiens, mais nous reviendrons certainement !