Penang : île du street-art

Sur l’île de Penang, nous nous sommes rendus à George Town. C’est une ville très sympa, classée au patrimoine de l’UNESCO.

Pendant deux jours nous avons arpenté les rues sans jamais nous lasser. Entre street-art en tout genre (peinture, sculpture, figurines en métal…), temples, quartier chinois, quartier indien, rue des backpackers et autre, la ville est plongée dans une ambiance agréable et conviviale où il fait bon vivre. Sans oublié l’énorme centre commercial à 6 étages dont les malaisiens raffolent !

Nous avons passé plusieurs heures à chercher les peintures sur les murs dissimulées un peu partout dans la ville. Parmi les plus connus, celui des deux enfants sur un vélo. En fait il s’agit d’un vélo qui est à moitié dans le mur et les enfants sont peints au dessus ce qui donne une impression de relief, franchement c’est bien fait ! On est quand même passé deux fois devant sans le voir ! Bien que les dessins commencent à s’effacer pour certains, ils sont jolis et on a bien aimé faire la chasse au street-art !

Parmi les autres choses à voir dans la ville, il y a les « jetty » ce sont des maisons construites sur pilotis le long de la berge mais ce sont des belles maisons, avec tout le confort nécessaire. Il y a aussi le fort de Geoge Town à visiter mais on ne l’a pas fait car c’était payant et qu’en réalité il n’y a pas grand chose à voir.

Nous avons goûté une « spécialité » malaisienne enfin c’était écrit sur le panneau comme quoi c’était un truc très connu ici mais en fait on en a juste vu une fois, c’est la iceball. C’est en fait de la glace pilée qui est travaillée pour former une grosse boule de glace bien dure, on plante un bâton au milieu et on l’arrose avec le sirop de notre choix. Comment ça se mange ? Alors on n’a pas trouvé la technique tout de suite, on a essayé de lécher la glace et même de croquer dedans mais ce n’était pas tiptop ! Finalement on nous a montré la technique : on doit aspirer un côté de la boule pour avoir le sirop (pendant ce temps-là le sirop qu’on n’aspire pas coule de l’autre côté de la boule) et après on retourne la boule et on recommence ! C’était marrant, on a bien aimé !

L’île de Penang n’était pas prévue dans notre itinéraire de base, on était sensés se rendre directement à l’île de Langkawi un peu plus au nord mais finalement on ne l’a pas regretté ! On a juste un peu galéré à en repartir. Comme d’habitude, on s’était vite fait renseigné sur les bus et on s’était dit qu’on verra bien à la station de bus. Sauf qu’à Penang, la station n’est pas toute proche de George Town, il faut d’abord prendre un bus local pour s’y rendre et avec la circulation comptez environ 45 min. Et là pas de chance, une fois arrivés à la station, le bus qu’on voulait prendre était déjà complet et les autres ne partaient qu’au soir (il était 9h du matin). On nous a brièvement expliqué qu’il y a avait un ferry gratuit de George Town pour rejoindre la terre ferme où il y avait une autre station avec des bus à destination de partout et tout le temps. Rebelote on a repris le bus local pour retourner de là où on venait ! Au total on aura perdu 3h avant de bouger de George Town alors que si on avait su tout de suite pour le ferry ça aurait été plus simple ! Mais ça fait partie de l’aventure et de toute façon c’est difficile de toujours tout prévoir !