Bilan du Myanmar

Itinéraire

Rappel de notre itinéraire pour le Myanmar :

Hpa-An (2 jours) → Yangon (2 jours) → Mandalay (3 jours) → Hsipaw (7 jours) → Kalaw (4 jours) → lac Inle (4 jours) → Bagan (4 jours) → Mandalay (3 jours).

Au total on a passé 28 jours au Myanmar soit le maximum autorisé par le visa. Avec un peu de recul on aurait préféré passer plus de temps dans le sud surtout du côté de Hpa-An qui pour nous a été un coup de cœur.

Budget

On entendait dire que le Myanmar était cher, nous on dira que non ! C’est notre pays le moins cher depuis que nous sommes partis, alors oui c’est en partie dû au fait qu’on ai dormi plusieurs fois chez l’habitant durant les treks et passé 4 nuits en bus mais le pays reste quand même très abordable.

En moyenne le taux durant notre sejour était de 1€ pour 1404,95 Kyats. Comme pour les autres pays d’Asie nous avions prévu 20€ par jour et par personne soit 1120€ pour nous deux. En réel, nous avons dépensé 17,31€/jour avec des grosses dépenses pour Noël et nouvel an où nous nous sommes fait plaisir avec des bons repas, une chambre d’hôtel plus confortable et un massage dans un institut. Si on enlève l’influence des fêtes, notre moyenne tourne autour de 15,50€/jour pour une personne, ce qui est très raisonnable pour un pays dit cher. Pour nous deux le total des dépenses revient donc à 969,29€ soit une économie réalisée de 151€ par rapport au budget.

A cela il faut ajouter le visa Birman, fait à l’ambassade de Bangkok il nous a coûté environ 21€ par personne.

Par jour le budget moyen pour une personne se compose de la façon suivante : 4,51€ pour le transport, 12,48€ pour l’hébergement, 9,31€ pour la nourriture, 6,81€ pour les visites et 1,51€ pour les extras.

A savoir sur le Myanmar

  • Pas besoin de dollars on peut tout payer en Khyats
  • Les birmans ne passent pas le permis de conduire, ils achètent la licence !
  • Ils sont souvent en « pyjama »
  • Le Wifi n’est pas bon dans l’ensemble du pays
  • Ce sont des hôtels et non pas des auberges donc brosse à dent et petit dej inclus
  • Dans certains restaurants il y aura des taxes supplémentaires qui ne sont pas indiquées
  • Ils klaxonnent toujours dans les grosses villes… et même dans les petites d’ailleurs!
  • Ils s’habillent un peu comme au Sri Lanka, on a donc retrouvé le fameux sarong
  • Prendre des bouteilles en plastique pour les sodas et non pas des canettes, vous payerez deux fois moins cher.
  • On roule à droite avec volant à droite (suite à un changement de circulation annoncé par le gouvernement récemment), pratique pour doubler !
  • Les sites comme Bagan ou le lac Inle voient leurs prix d’entrée augmenter d’année en année
  • A Bagan les touristes non pas le droit de louer un scooter à essence donc vous aurez le droit à un électrique. De même pour le lac Inle où il est carrément interdit de louer un scooter pour les touristes donc vélo obligatoire
  • Ils mâchent du Bétel et le recrache par terre sans arrêt , ce qui donne de jolies tâches rouges au sol . Attention où vous marchez !
  • Les femmes et même certains hommes mettent du tanaka
  • Beaucoup se raclent la gorge de manière extrêmement forcée à longueur de journée (ça donne envie de vomir !)

Comment se déplacer ?

Un peu comme partout en Asie on retrouve les mêmes types de transports comme les bus, les tuktuks, les taxi, le train etc. Les lignes de bus sont biens développées et desservent la plupart des grosses villes et sites touristiques. Les bus sont corrects et on a le droit à une bouteille d’eau et en-cas pour le trajet. Par contre pensez à vous couvrir (en général on a une couverture à disposition) parce que ça caille ! Pour nous, soit on n’a pas eu de chance soit rouler la nuit est dangereux dans ce pays. En ayant prit 4 bus de nuit nous avons eu 2 accidents dont un où le bus était détruit.

Le train est une bonne expérience également, il va très lentement et bouge dans tous les sens, on a l’impression d’être en bateau sur une mer agitée, mais vous oublierez vite ce désagrément en admirant les paysages le long du trajet. Ensuite, dans les villes vous pouvez prendre les tuktuks qui sont toujours aussi chers, louer des scooters ou vélos. Mais vous pourrez vous déplacer également en charrette ou en pick-up.

Que manger?

Certains disent qu’on y mange bien et d’autres non, pour nous on a vraiment eu du mal avec la nourriture. La faute revient au fait qu’ils cuisent tout avec de l’huile, mais vraiment trop d’huile ! La plupart des gens que nous avons croisés ont été malades à cause de la nourriture, de notre côté nos estomacs ont tenus le coup.

On retrouve les plats classiques comme le fried rice ou les fried noodles (avec tellement d’huile que ça en devient vite écœurant !) pour un prix dérisoire d’environ 1€. Vous trouverez souvent le chicken curry qui est un plat à base de riz (forcément) servi avec différents assortiments de légumes épicés ou également une salade aux feuilles de thé vert et cacahuètes. On retrouve tous ces plats dans les boui-bouis façon dînette sur le bord de la route. Selon la région on trouve des variantes comme les Shan noodles typique à la région de Shan qui se compose d’un bol de nouilles avec une sauce de tofu et de légumes.

Pas d’inquiétude il existe aussi des restaurants avec de la nourriture européenne !

Où dormir?

La plupart du temps on dort dans des hôtels et non pas des guesthouses parce que ce principe n’est pas vraiment développé ici. Les prix sont plus élevés que la moyenne en Asie mais vous aurez le droit à des accessoires d’hygiène comme du shampoing, brosse à dents etc, et le petit déjeuner inclus qui se compose souvent d’un thé/café avec toast, œufs et un fruit. On n’a pas eu de grosses surprises, on a toujours eu des chambres relativement propres et confortables. On vous conseille juste de réserver à l’avance au moins une nuit pour le site de Bagan si vous arrivez le weekend ou un jour férié. Ne vous jetez pas sur la première chambre que vous trouvez, il y en aura probablement une moins chère et non indiquée sur votre guide quelques rues plus loin.

Nos impressions sur le Myanmar

Le pays nous a vraiment plu par sa diversité culturelle et ses paysages envoûtants. Alors oui à la fin on commençait à se lasser des pagodes mais on restera impressionnés par leurs nombres incalculables dans tout le pays. On sera passé par plusieurs émotions entre la peur de l’accident de bus, le partage et la rencontre de Khon, les centaines de sourires croisés dans la rue et la sérénité qui se dégage face aux paysages. Vous l’aurez compris on a adoré ce pays et on ne regrette pas d’y être resté 28 jours complets ! Alors allez y, foncez !